Forums | Contact | Plan du site Menu Accueil » Multimedia
 
Retouche d'images
Matériels et logiciels
Utilisation des masques
Colorisation d'images
 
Montages vidéo numériques
Matériels et logiciels
Les formats vidéo utilisés
Les formats audio utilisés
Montage des vidéos
Création d'un CD vidéo
Création d'un DVD vidéo
 
Musique assistée par ordinateur
Matériels et logiciels
Les formats audio utilisés
Convertir des fichiers audio
Fractionner un fichier audio
Fermer

La norme MIDI

  Le midi est une norme permettant de relier et de faire interagir les instruments qui la respectent. Le midi est né du besoin de confort et de sonorités du musicien. Quand on désire faire une musique élaborée, il est rare de se limiter à un seul appareil. On utilise des claviers, des boîtes à rythme, des samplers (échantilloneurs), des expandeurs, des séquenceurs...

Pour communiquer entre eux, tous ces appareils utilisent la norme MIDI... très bien mais concrètement : comment ça marche ?

 


Présentation

 

Le midi est un norme destinée à coder le jeu d'un musicien en temps réel. C'est à dire qu'en même temps que vous jouez, ce que vous faites est transcrit dans le langage midi, compréhensible par toutes les machines supportant cette norme.

Le midi est capable d'interpréter beaucoup de paramètres, comme le changement d'instrument, le volume, l'attaque, la durée des notes, les bends (molette pitch des claviers), les modulations (idem)... ainsi que les paramètres de son en temps réel (cut off, résonnance...) des claviers et boîtes à rythme actuels (GrooveBox...).

Vous pouvez de plus enregistrer les données midi à l'aide d'un séquenceur, puis corriger la partition midi obtenue en temps réel, ce qui vous permettra d'exploiter les possibilités du midi même si vous ne savez pas jouer des claviers. Vous pouvez même utiliser un séquenceur pour créer des morceaux entiers à la souris au pas-à-pas.

Le midi vous permettra donc de vous faire des accompagnements, de lancer des séquences pendant que vous jouez, de composer, de faire vos partitions et de les vérifier avant un dépôt Sacem, etc...

Bien que par sa nature numérique, le midi soit avant tout destiné aux claviers et aux séquenceurs, il est possible de convertir une source analogique (donc un instrument à cordes ou à vent) en midi. Toutefois, un convertisseur entraîne un retard plutot génant car il lui faut un certain temps pour interpréter la note que vous jouez alors qu'avec un clavier, c'est l'appui des touches lui-même qui est codé au lieu du son produit. Les convertisseurs ne sont pas tous de la même qualité et certains seront même plus lents que d'autres, voir plus fiables ! De plus, le retard n'est pas constant mais dépend de la note que vous jouez : les notes graves sont plus longues à être interprétées que les notes aigues. En clair, mieux vaut apprendre à pianoter ou acheter un instrument adapté : une batterie électronique, ou une basse avec des capteurs midi au niveau des frêtes, par exemple.

Et puisqu'il est possible de coder le jeu d'un musicien en temps réel, vous pourrez jouer avec un clavier en utilisant les sons d'un autre si vous trouvez son toucher plus agréable, ou même de faire du jazz-rock ringard à souhait, en jouant de la flûte de pan avec votre guitare et autres bétises. Plus utile, en reliant un clavier à un sampler, vous pouvez vous pouvez jouer avec vos samples comme avec des sons normaux (voir la page sur le sampling).

Le midi permet également diriger plusieurs instruments avec un seul câble, c'est ce qu'on appelle les canaux.

 


Connecter deux ou plusieurs appareils

 

  Les appareils Midi comportent quasiment toujours trois prises : In, Out et Thru. Le In, sert à recevoir des informations Midi, le Out à en envoyer, et le Thru à en faire passer. Ainsi, l'instrument sur lequel vous jouez ou le séquenceur qui envoie les données à être traitées est branché sur Out (puisqu'il envoie), et l'autre extrémité est branchée sur le In du premier instrument. Si un autre instrument doit être utilisé, vous ne pouvez plus le brancher sur Out de l'instrument ou du séquenceur puisqu'il n'a qu'une sortie, et vous ne le brancherez pas non plus sur le Out de l'appareil qui lui est relié, puisque ce n'est pas lui qui envoie les informations. Comme vous l'avez compris, le troisieme appareil doit être relié avec le Thru du second (fig. 1).
Note : on trouve parfois des appareils utilisant la même prise pour le Out et le Thru. Dans ce cas, c'est indiqué avec la mention Out/Thru.

Une prise midi Voici comment se présente une prise MIDI.
Chaque appareil dispose en général de deux ou trois prises midi.


Une autre solution consiste à acheter un boitier de prises Thru : ceux-ci disposent d'une entrée et de plusieurs sorties Thru, permettant des connections plus "propres" (fig. 2).

Une fois les appareils reliés, définissez le maitre (celui en Out) et les esclaves (celui ou ceux en In). Puis indiquez quels canaux leurs sont destinés (le canal du piano, du kit batterie, sax, etc...). Bien souvent, il vous faudra vous faire preuve d'un peu de patience pour définir vos kits de batterie, assigner correctement les canaux. N'hésitez pas à lire les manuels plutôt que de vous énerver, c'est plus rapide et vous avez au moins une chance d'atteindre votre but. Vous découvrirez en plus des possibilités qui peuvent vous être vraiment utiles, comme enlever la dynamique du clavier, ce qui peut vous servir si vous avez tendance à appuyer sur les touches sans doser la force de vos doigts, etc...

 


Appareils compatibles

 

Dans une chaîne d'appareils Midi, l'ordinateur agit généralement en tant que maître : c'est lui qui fournit les informations Midi, les autres appareils se chargeant de produire les sons.
On lui adjoint généralement un clavier midi en entrée afin de simplifier la saisie des notes.

La puissance actuelle des ordinateurs permet maintenant de se servir de l'ordinateur comme d'un sampleur, piloté par un autre appareil Midi. On profite ainsi des grandes capacités de mémoire et de disque dur de l'ordinateur à moindre coût. Le logiciel PC phare dans ce domaine s'appelle Gigasampler.

Pour en savoir plus, visitez la partie dédiée au midi d' Harmony-central, ou la partie technique de MidiFarm

 


© Cédric MICHEL - conseil & création ( 2003 / 2022 )